Skip to main content

Atelier : comment optimiser votre veille

Cet atelier est proposé aux étudiants en Master 2 ou en Doctorat.

Deux définitions de la veille

Selon l'AFNOR, la veille est une "activité continue en grande partie itérative visant à une surveillance active de l’environnement technologique, commercial, etc., pour en anticiper les évolutions." (définition de la norme expérimentale française XP X 50-53 de l’Afnor)

La recherche d'information est ponctuelle tandis que la veille est un processus continu, et organisé. L'automatisation doit limiter l'aspect itératif (consulter plusieurs fois par semaine la même page)

Pour Jean-Pierre Lardy, la veille informationnelle est "l'ensemble des stratégies mises en place pour rester informés, en y consacrant le mois de temps possible et en utilisant des processus de signalement automatisés."

L'organisation de la veille est faite pour ne pas passer à côté d'informations importantes (définir un périmètre de veille à partir de mots clés et des outils à utiliser en priorité pour certaines sources). L'automatisation de la veille (notamment par la syndication de contenu) est un gage d'efficacité et de gain de temps.

 

Stratégie de veille

Les concepts sur lesquels on travaille et les sources que l'on souhaite interroger constituent les deux piliers de notre stratégie de veille.

Si je fais de la veille sur la visibilité en ligne des chercheurs par exemple, quels sont les concepts-clé de ma veille :

e-reputation ?

visibilité ou son équivalent anglais visibility ?

chercheur, scholars ou researchers ?

Quel outil / source je vais choisir pour ma veille :

Google Scholar ?

Science Direct ou Pubmed ?

des blogs, twitter ?

Quelles sont vos pratiques en matière de veille ?