Aller au contenu principal
Il semble que vous utilisez Internet Explorer 11 ou une version antérieure. Ce site Web fonctionne mieux avec les navigateurs modernes tels que les dernières versions de Chrome, Firefox, Safari et Edge. Si vous continuez avec ce navigateur, vous pouvez vo

Les plateformes de partage de signets (social bookmarking): Indexer le web

Comment nourrir, organiser et exploiter une base de références en ligne ● Profiter de la veille d'autres spécialistes ● Partager du contenu avec d'autres utilisateurs

Comment indexer ma thèse ?

folksonomy

photo credit: ocean.flynn via photopin cc

Taxonomie versus Folksonomie :

En tant que document ayant vocation à intégrer les rayons et la collection numérique d'une bibliothèque, la thèse sera indexée par un professionnel de la documentation selon les langages contrôlés en vigueur (RAMEAU pour une thèse en Sciences Humaines, FMESH pour une thèse en médecine...)

Mais l'auteur d'une thèse a la responsabilité de choisir les mots-clés qui lui semblent représenter le mieux le contenu de sa thèse, non seulement pour orienter le choix du biblothécaire dans l'attribution de mots-clés professionnels, mais aussi pour favoriser l'accès à son travail dans la perspective d'une publication en ligne. L'indexation professionnelle offre un certain type d'accès, l'indexation libre, un autre. Les deux formes d'indexation ont vocation à coïncider sur la même notice.

Indexer... mais aussi annoter et surligner des pages web

Diigo se caractérise par ces fonctionnalités que ne possède pas Delicious.

On peut aisément à partir de ce service surligner les passages d'un document qui nous intéressent, y apporter des notes visibles ou non (au choix) des autres internautes, envoyer le lien directement sur un blog, sur Facebook ou par e-mail.

Pour plus d'information, consulter le tutoriel rédigé par le CDDP d'Indre-et-Loire ou cette démonstration video : 



Diigo V3 : Highlight & Share the Web! Social Bookmarking 2.0, mars 2008, vidéo de la chaîne de DiigoBuzz sur YouTube.

Les avantages et inconvénients de chaque système

Indexation Taxonomie Folksonomie
Précision

Univocité (1 mot = 1 concept / 1 concept = 1 mot)

ex.: RAM Grande Ourse

Equivocité : 1 mot = parfois plusieurs concepts

ex.: transat = chaise pliante OU course à travers l'Atlantique

1 concept = souvent plusieurs mots

ex.: Grande Ourse = Ursa Major, Grande Ourse, constellation du Chariot, Casserole, etc.

Granularité et relations

Mots-clés liés les uns par rapport aux autres par des relations (mots associés - mots spécifiques - mots génériques)

ex.: constellations > Grande Ourse > Merak et Dubhe

Les tags spécifiques coexistent avec des tags génériques  

ex.: Grande Ourse - constellations - Merak - Dubhe

Labilité de l'indexation Le thesaurus évolue peu. Cela facilite les recherches, mais cela freine la création de nouveaux mots-clés pour désigner de nouveaux concepts. Il n'y a pas de thesaurus. Les collections de mots-clés laissés par les internautes évoluent sans cesse. Difficulté pour la recherche mais souplesse dans la création de nouveaux mots-clés.
Accès Restreint aux initiés (bibliothécaires, documentalistes) Accès à tous
Facilité Demande une coordination. Nécessité de s'appuyer sur un thesaurus. Indexation facile. Possibilité de s'appuyer sur les tags laissés par les autres internautes.
Formation Formation professionnelle Tag literacy : connaissance de quelques principes de base pour tagger efficacement sur la Toile
Où les trouve t-on ? Taxonomies utilisées dans les bibliothèques et centres de doc français : RAMEAU (Sudoc, BnF), ascodopsy (thesaurus des centres de documentation en santé mentale), Fmesh (thesaurus des bibliothèques de Santé) Folksonomies présentes sur Delicious, Youtube, Flickr et globalement tout le web 2.0