Skip to main content

Les revues scientifiques en libre accès: Trouver des revues en libre accès

Ce guide a pour objectifs de donner une définition des revues en libre accès, de présenter les principaux acteurs de l'édition électronique ouverte et de vous aider à trouver des revues et articles en Open Access

Recensement des revues en libre accès dans le monde

DOAJLe Directory of Open Access Journals est le plus important répertoire de revues en libre accès. En juillet 2013, il recense près de 10000 titres de revue et plus de 1 million 100000 articles en libre accès, de toutes disciplines. Certaines revues utilisent une licence Creatives Commons, ce qui facilite l'exploitation des documents par les chercheurs.

Comment éviter les éditeurs prédateurs ?

shark

Source de l'image : http://www.lib.sfu.ca/node/12169

L'essor de l'édition en open access a suscité la création d'une myriade de maisons d'éditions qui tentent de s'installer sur ce nouveau marché sans présenter les garanties nécessaires pour prétendre à jouer un rôle scientifique : le processus de révision par les pairs est réduit au minimum, voire inexistant, ou bien les reviewers ne présentent pas l'expertise requise pour jouer leur rôle. Les contrats passés avec les auteurs sont souvent fantaisistes. Les APC n'en sont pas moins facturés aux institutions des chercheurs qui accepteraient de traiter avec ces maisons d'édition.

Ces maisons ont pour pratique de flatter les auteurs ou de se targuer d'indices bibliométriques indus. La promesse d'une révision par les pairs rapide peut être tentante quand chez les éditeurs installés ce processus peut durer jusqu'à 6 mois.

La provenance de ces éditeurs peut varier selon qu'on localise leur IP ou le lien d'enregistrement de leur nom de domaine, mais ces éditeurs sont présents majoritairement dans des pays comme l'Inde, l'Egypte et les USA

Jeffrey Beal, de l'Université du Colorado, tient une liste contestée par certains éditeurs mais riche en informations des éditeurs prédateurs les plus actifs sur le marché. Cette liste incite les éditeurs en open accessà être plus transparents sur leur fonctionnement et notamment le processus de validation des articles qu'ils publient.

Jeffrey Beall expose des critères pour identifier les éditeurs en OA qu'on peut soupçonner d'appartenir à cette catégorie des prédateurs :

Principaux éditeurs de revues en libre accès

Biomed centralBioMed Central (BMC) : Editeur indépendant dans les domaines de la biologie et de la médecine, il offre un accès libre et gratuit à 257 revues (chiffre de juillet 2013) validées, dont la publication repose sur un modèle économique particulier : les frais de publication sont supportés par les auteurs ou leur institution d’appartenance. 

PLOSPublic Library of Sciences (PloS) : Acteur actif du Libre Accès, PloS a été lancé en 2001 par la National Library of Medicine pour faire pression sur les éditeurs commerciaux et les contraindre à accepter qu’un article soit publié en ligne gratuitement six mois après sa parution dans une revue. L’action n’ayant pas eu les résultats escomptés, PloS s’est alors lancé dans la création de nouvelles revues en libre accès et publie actuellement sept titres de revues en sciences exactes, dont PloS Biology et PloS Medicine.

SCIELOSciELO (Scientific Electronic Library Online) est un portail de littérature scientifique dont le but est de soutenir la recherche en Amérique latine.  Regroupant de nombreux pays (sud-américains et européens), Scielo offre un portail qui vise à faciliter la collaboration et le partage à destination de la communauté scientifique internationale. Le contenu est une collection de revues et d'articles dépouillés. Les communications sont principalement en espagnol, avec une interface en portugais ou en anglais.