Aller au contenu principal
Il semble que vous utilisez Internet Explorer 11 ou une version antérieure. Ce site Web fonctionne mieux avec les navigateurs modernes tels que les dernières versions de Chrome, Firefox, Safari et Edge. Si vous continuez avec ce navigateur, vous pouvez vo

La bibliométrie: Les indicateurs des revues

Qu'est-ce que la bibliométrie? quels sont les indicateurs? où les trouver? quelle importance pour un doctorant ?

Le facteur d'impact d'une revue

Le facteur d’impact (FI) d’une revue mesure la fréquence avec laquelle ses articles sont cités dans les articles d'autres revues pendant une année donnée. Il concerne les revues en « sciences dures », peu celles des "sciences de l’ingénieur", très peu les "sciences sociales" et quasiment pas les "arts et lettres".

Le facteur d'impact pour l’année N est calculé en divisant le nombre de citations (pendant l'année N) de ses articles publiés les années N-1 et N-2 par le nombre d’articles publiés dans cette revue les années N-1 et N-2.
Exemple : calcul du Facteur d’impact 2012 de la revue Landscape Ecology
Nombre total de citations en 2012 des articles publiés dans Landscape Ecology en 2010 et 2011 = 620
Nombre total d’articles publiés dans Landscape Ecology en 2010 et 2011 = 214
FI 2012 = 620:214 = 2,897

Le facteur d'impact est souvent complété par un facteur d'impact à 5 ans qui suit le même mode de calcul mais pour des données prises sur les 5 années précédentes.

L'évolution du facteur d'impact sur 5 ans permet de mieux apprécier la croissance, la diminution ou la stabilité de cet indice pour la revue en question.

Le facteur d'impact d'une revue se compare au facteur d'impact des revues du même domaine. Par exemple, Landscape Ecology, pourra être comparée aux autres revues des domaines dont elle dépend : écologie, géographie physique ou encore géosciences.

Le facteur d'impact est publié tous les ans dans le Journal Citation Report (JCR) par Thomson Reuters. Il y a toujours un décalage entre le facteur d'impact et l'année de publication : de juin 2013 à juin 2014, on peut consulter les facteurs d'impact 2012 ; c'est seulement en juin 2014 que sont publiés les facteurs d'impact 2013.

Les quartiles

Le JCR a intégré un indicateur créé par l'Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), les quartiles.

Une revue pouvant être rattachée à plusieurs domaines, son facteur d'impact doit être évalué en comparaison avec les facteurs d'impact des revues du même domaine. Dans une catégorie, elle peut être classée dans le quart des revues qui ont le facteur d'impact le plus élevé (Q1), ou être dans le quart inférieur (Q2) ou dans la seconde moitié des revues (Q3 et Q4).


Par exemple, la revue Landscape Ecology, qui a un facteur d'impact de 2,897 en 2012, est parmi le quart supérieur (Q1) des facteurs d'impact dans les domaines "Géographie physique" et "Géosciences (multidisciplinaires)", mais seulement dans le deuxième quart (Q2) dans le domaine de "Ecologie".

 

Les autres indicateurs du JCR

Une recherche du facteur d'impact 2012 pour la revue Landscape Ecology situe cette revue au 11ième rang dans le domaine "géographie physique" :

Le JCR fournit d'autres indicateurs bibliométriques concernant la revue, notamment :

  • L'indice d'immédiateté (Immediacy Index) qui calcule le rapport entre le nombre de citations obtenues par la revue l'année N sur le nombre d'articles publiés par cette revue l'année N. En d'autres termes, il peut indiquer si les articles de la revue sont très vite cités ou non.
  • L'âge médian des articles cités (Cited half-life) pendant l'année N. Il informe du nombre d'années au bout duquel le nombre cumulé de citations pour les articles de la revue atteignent 50% du nombre total de citations reçues par les articles de la revue. Par exemple l'âge médian de la revue Lanscape Ecology est de 7,3 ; cela signifie que les articles publiés dans la revue entre mi-2005 et 2012 (7,3 ans) comptent pour 50% de toutes les citations de cette revue en 2012. L'indice peut aider une bibliothèque à gérer la politique d'archivage des revues papier.

L'Eigenfactor

Développé par Jevin West and Carl Bergstrom à l’université de Washington, l'Eigenfactor (EF) est basé sur le nombre de citations des articles d’une revue sur 5 ans. Il prend en compte le même corpus de revues que le facteur d'impact pour le calcul des citations.
La différence tient au fait qu'il ajoute une pondération aux citations parues dans des revues qui sont elles-mêmes fortement citées et il ne tient pas compte des auto-citations de la revue.
Les valeurs de l’Eigenfactor (EF) sont normalisées de telle sorte que la somme des valeurs EF de toutes les revues classées dans le JCR est égale à 100.

L'Article Influence Score (AI) mesure l'influence moyenne des articles d'un journal sur une période de 5 ans après sa publication. Il se calcule en divisant l'Eigenfactor par la part des articles parus dans cette revue et en le rapportant à l'ensemble des articles parus dans toutes les revues du corpus.
L'influence moyenne étant de 1, tout journal ayant un AI supérieur suppose que les articles ont une influence supérieure à la moyenne des revues de la catégorie.

Le SNIP

Le Source Normalized Impact per Paper (SNIP) a été créé en 2010 par Henk Moed, du "Centre for Science and Technology Studies" de l'université de Leiden. Il se base sur les données de Scopus (Elsevier) prises à partir de 1996.

Le SNIP est calculé en divisant le nombre de citations reçues par les articles d'une revue R pendant les 3 années précédentes par le nombre d’articles publiés par la revue pendant les 3 ans, et le potentiel de citations de cette revue dans son domaine.
Le domaine est ici défini par toutes les revues dans lesquelles sont cités les articles de la revue R.
Le potentiel de citation est la fréquence à laquelle les articles du domaine citent d’autres articles publiés dans les 3 années précédentes.
Normalisée, une revue médiane  dans son champ disciplinaire a un potentiel de citation de 1.

Contrairement au Facteur d'impact, cet indicateur est librement accessible : : http://www.journalindicators.com/indicators

SCImago Journal Rank (SJR)

L'indicateur SJR (SCImago Journal Rank), comme le facteur d'impact  d'une revue, est basé sur le nombre de citations reçues par les articles d'un journal. Son calcul est plus complexe parce qu'il pondère chaque citation par le "prestige" de la revue citante (sans que l'on sache comment) et ne prend pas en compte les auto-citations de la revue. http://www.scimagojr.com/SCImagoJournalRank.pdf

Cet indicateur est librement accessible : http://www.scimagojr.com/

Créé en 2010 par González-Pereira, Guerrero-Bote et Moya-Anegón de l'université de Grenade (Espagne), le SJR s'appuie sur les revues de Scopus (Elsevier) et donc sur un nombre bien plus élevé de revues que le Facteur d'impact. Les revues en SHS sont mieux représentées, même s'il y a, comme pour le Facteur d'impact, une surreprésentation des revues du monde anglo-saxon.