Skip to main content

Chercher la presse en ligne: Les grands sites de presse en ligne

Ce guide vous permet de savoir où trouver des articles de presse en ligne et vous familiarise avec les portails, plateformes et agrégateurs de journaux en ligne.

Les grands sites de presse en ligne

Les grands quotidiens nationaux proposent maintenant tous une version électronique. Elle est complémentaire du papier et constitue une forme de diversification sur support numérique. L'information y est rafraîchie tout au long de la journée.

Le public y est lui-même impliqué : il y a possibilité de réagir ou de commenter les articles (cette fonctionnalité est parfois réservée aux abonnés, comme dans LeMonde.fr). Sont également proposés sur les sites des liens vers des blogs, relais de la "vox populi". 

Quelques pure players français

Les "pure players"

La stratégie d'information des pure players vue par Thibault Lieurade. Source : Xerfi Canal, 18 novembre 2013

L'expression "pure player" a été popularisée pour désigner les entreprises oeuvrant uniquement sur Internet. Elle est maintenant associée aux médias qui n'existent que sous forme électronique. Ces sites d'information généraliste sont la plupart du temps indépendants des grands groupes de presse, même si la rédaction du Monde dispose d'un pure player depuis 2012, le Huffington Post.

Ces médias sont financés par la publicité, pour la plupart, ou par abonnement dans le cas de Mediapart. Pour essayer de trouver un équilibre économique, ils sont amenés à se diversifier : co-édition d'ouvrages, édition d'e-books d'enquêtes.

Ne disposant pas des canaux d'information traditionnels (à l'exception de Mediapart qui peut compter sur des journalistes d'investigation qui lui sont propres), les pure players essaient de donner de la profondeur à l'actualité en donnant à lire un point de vue particulier sur les évéments ou bien en retraçant l'historique d'une question débattue.

Les "pure players" font la part belle aux internautes : leur participation, dans des commentaires ou réactions, alimente le débat.